Bienvenue sur le forum de NFG France : le forum francophone de New Found Glory
 
SiteSite  AccueilAccueil  GalerieGalerie  Vidéo  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  MyspaceMyspace  FacebookFacebook  TwitterTwitter  

Partagez | 
 

 Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rony035
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2585
Age : 31
Localisation : Bretagne (35)
Musiques préférées : Blink 182-Simple Plan-New Found Glory-(+44)-AvA-Offsprings- Rancid- Sum 41-Bowling For Soup
Loisirs : Ordi, vélo, TV, Tennis
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.   Mar 17 Nov - 4:43

Voici enfin nôtre interview réalisé le 28 mai 2009, à la maroquinerie à Paris lors de leurs concert avec Bayside. C'était l'occasion de leurs poser quelques questions sur leurs nouvel album, tout juste sortie. Elle est pour l'instant écrite en attendant le montage de la vidéo qui est compliquée et je m'en excuse pour se retard.

NFG France: Comment se passe la tournée avec les nouveaux titres du dernier album « Not without a fight » (NWAF)?
Cyrus Bolooki (CB): Je pense que ça se passe bien. On a joué en tournée en Australie et au Japon, par exemple, et aussi aux Etats-Unis avec les nouvelles chansons. Et maintenant, on vient les jouer en Europe.
Mais ça se passe vraiment très bien. Le jeune public aime bien les titres que nous jouons. Ils reprennent immédiatement les paroles, même s'ils ne les connaissent pas encore très bien. Je trouve qu'ils s'impliquent beaucoup, et c'est cool.

NFG France: Comment s'est passé l'enregistrement de NWAF avec Mark Hoppus?
CB: C'était vraiment sympa de faire cet album ensemble. C'était génial que Mark y participe. On connaît Mark Hoppus et Blink 182 depuis longtemps, puisque nous avons fait des tournées avec eux, depuis près de 8 ans. On a voulu trouver quelqu'un pour produire notre disque avec qui on soit amis, avec qui on se sentirait à l'aise en studio. Et aussi Mark possède son propre studio, et on a donc pu enregistrer avec lui sans se soucier de payer les factures pour le studio, et, tu sais, sans devoir dépenser toutes nos économies. On n'avait pas encore de label à l'époque. Donc, tout ce qu'on a fait, c'est d'aller voir notre pote, qui est Mark, et d'enregistrer un disque avec lui. Ensuite, on a proposé la maquette à différents labels, en espérant pouvoir signer un contrat chez l'un d'entre eux; et c'était bien.

NFG France: est-ce-que Mark a apporté une contribution artistique à votre album? Composé des morceaux? Ecrit des textes?
CB: (regardant Ian) Non, pas vraiment

Ian Grushka (IG): Non, pas vraiment. La majorité des chansons était déjà prête au moment de rentrer en studio. On a juste, euh, comme il l'a dit (désignant Cyrus)... On n'avait pas encore de label à l'époque et on cherchait quelqu'un avec qui on était amis, avec qui on se sentait à l'aise, et dont on savait qu'il avait un studio, car, sans label, on ne disposait pas nous-mêmes des fonds nécessaires pour enregistrer un album. Donc c'est bien tombé, on a fait l'album chez lui car Mark avait du temps libre. C'est quelqu'un qui respecte les paroliers et il voulait le faire. C'est comme les vibes qui sont restées telles quelles par rapport à nos premiers essais. On n'avait pas de label, alors on est juste tous entrés en studio, tout le groupe, et on a enregistré l'album. Nous n'avons fait aucune démo auparavant, on y est juste allé et on a fait l'enregistrement. Il n'a pas vraiment contribué en quoi que ce soit, je veux dire qu'il m'a un peu aidé, je crois, sur quelques morceaux de basse et m'a donné toutes sortes d'idées, mais pour ce qui est de l'écriture, ou de jouer sur le disque: non il ne l'a pas fait...

CB: Je pense que sa plus grande contribution était d'être une sixième personne, tu sais... Il nous a apporté un autre regard sur ce que l'on faisait. Et si nous cinq, ne pouvions nous mettre d'accord sur ce qu'il fallait faire, et que nous avions besoin d'une autre idée, il était là pour ça. Donc, comme Ian l'a dit, nos chansons étaient déjà écrites et on savait ce qu'on avait à faire, mais il y a toujours des petites choses, comme dans une partition. On se demandait si on devait répéter ceci ou plutôt cela, et si on devait utiliser tel mot ou pas, tu vois?

NFG France: Il vous a surtout apporté des conseils, en fait...
CB/IG: Ouais

NFG France: Quels sont vos projets pour l'avenir?
CB: Encore plus de tournées. Ce disque est sorti depuis seulement quelques mois, donc en fait, on est en train finir la tournée en Europe, mais on va revenir à la fin de l'été. Ensuite, on va essayer de faire une nouvelle tournée aux Etats-Unis, et sans doute aussi en Australie, ainsi qu'au Japon l'an prochain. Ce qui veut dire faire des concerts partout dans le monde, pendant encore au-moins 18 mois, je pense... (il regarde Ian)

IG: Ensuite on fera un autre album, et ainsi de suite

CB: Ouais. On le fera aussi longtemps qu'on le pourra.

IG: Et sans doute que le groupe INTERNATIONAL SUPHEROES OF HARDCORE sortira aussi un nouvel album.

NFG France: On a entendu parler d'un DVD Live de votre tournée en Amérique Latine, pouvez-vous nous en dire plus? Comptez-vous sortir ce DVD prochainement?
CB: Non, on ne compte pas sortir un DVD Live mais on a des vidéos sur Internet, qui ont été filmées pendant la tournée en Amérique du Sud, et il y a plusieurs sites web différents (je pense que Steve, notre guitariste a mis des trucs sur son site TUMBLR, il a aussi un compte sur VIMEO pour poster des vidéos et ce genre de trucs. Mais si tu vas sur le Net (sur Youtube, et d'autres sites comme ça) il y a toujours des vidéos de nous en tournée. Et puis il y en a toujours un de nous qui a un caméscope et qui fait des petites vidéos partout où l'on va, et où l'on nous voit traîner avec d'autres groupes. On a fait pleins de vidéos de notre tournée américaine qu'on vient de faire avec BAYSIDE et il y a plein d'images de cette tournée à voir sur le Net.

NFG France: Peut-être que toi Cyrus, et Ian aussi, ou même tous les cinq possédez des blogs?
CB: Moi non, en faitje n'ai pas de blog mais Ian oui.

IG: Ouais

CB: En fait, je crois que tous les membres du groupe en ont un, excepté moi...

IG: Je vais juste y poster des photos idiotes.

NFG France: C'est plutôt un moyen de se distraire, ou de rester en contact avec les fans?
IG: Je m'y mets quand je m'ennuie, et ça me donne une occupation.

NFG France: Vous avez rencontré un succès énorme lors de votre tournée en Amérique du Sud. Cela doit donner envie d'y refaire une tournée?
CB: Oui, assurément

NFG France: Mais préférez-vous faire des concerts dans des stades bondés, ou plutôt dans des petites salles comme ce soir?
CB: Eh bien, les 2 sont différents

IG: Ouais, tu ressens des émotions quand tu joues dans une petite salle qu'il est impossible d'avoir dans les grands concerts. Mais ce que tu ressens en jouant dans des grandes salles ou des stades est impossible à avoir en jouant dans les petites salles. Donc, c'est comme 2 émotions totalement distinctes. Un peu comme quand tu aimes la nourriture. Et que tu aimes vraiment la pizza, et également les hamburgers. Tu ne peux pas dire: je préfére ceci, plutôt que cela... Ils sont tous les deux délicieux.

CB: Tu devrais essayer de les manger ensemble.

IG: Ouais... J'aime jouer dans les deux, mais si je devais avoir une préférence, je dirais plutôt que je préfère les grandes salles et les stades, car c'était mon rêve quand je débutais dans la musique et que j'étais gamin. Mais j'aime quand-même jouer dans des petites salles comme celle de ce soir; mais si je devais avoir une préférence, j'aimerais plutôt jouer dans les grandes salles.

CB: Je crois que l'un des meilleurs aspects de notre carrière avec ce groupe est qu'on ait pu faire les deux. Ici à Paris par exemple, on a déjà joué dans des grandes salles, mais aussi dans des lieux plus petits, comme ce soir. Et on a aussi joué au Trabendo et quelques autre clubs qui sont un peu plus petits.

NFG France: Et pendant le Hoodwink Festival, vous avez fait des reprises des titres de Green Day. Est-ce parce qu'ils ont d'une certaine manière inspiré votre musique?
IG: Je crois que quand on nous a contacté au début pour faire le Hoodwink festival, on nous a proposé les noms de quelques autres groupes; et nous avons répondu que le seul groupe dont nous nous sentions à l'aise de faire des reprises était Green Day car c'était le seul qui nous avait inspiré tous les cinq. Il y a d'autres groupes comme GORILLA BISCUIT qui ont vraiment inspiré Chad personnellement, mais il n'ont pas eu une influence aussi importante sur les 4 autres membres. Donc Green Day était le seul groupe que avions tous en commun et qui nous avait tous influencés.

CB: Et nous savions que ce serait amusant de reprendre des chansons de Green Day, et on s'est vraiment marré en jouant leurs titres.

NFG France: Et c'est surtout qu'ils sont tellement célèbres dans le monde entier...
CB: Ouais, et c'est cool aussi parce ce qu'on était allés en tournée avec eux, et comme Ian l'a dit, on a tous grandi en écoutant au-moins certaines de leurs chansons. Donc je ne dirais pas que c'était facile de faire des reprises de Green Day, mais c'était vraiment sympa.

IG: Et il y a avait tout un tas de chansons de Green Day (environ 14 titres) que tout le monde aimait bien. Tu vois, il aurait pu y avoir un autre groupe, dont on aurait très bien pu jouer 5 ou 6 titres, dont chacun de nous se sentirait proche. Mais pour Green Day, c'était plus facile d'aboutir à un ensemble de titres plus nombreux que tout le monde aimait.

NFG France: Dans le nouvel album, on retrouve des influences hardcore, mais aussi des titres plutôt pop-rock ou dans la mouvance Punk. Diriez-vous que ce nouvel album constitue une sorte de synthèse de votre carrière afin de démarrer avec le nouveau label?
CB: Eh bien je pense que notre nouvel album plante le décor en disant ce qui se passait à ce moment-là. En fait on n'avait pas de label, mais nous savions que nous allions faire un disque, et l'album était déjà écrit. Je pense donc que ça nous a donné la liberté de faire des chansons plus variées, un peu comme un résumé de notre groupe. Le dernier album que l'on avait sorti avec un grand label « Coming Home » était beaucoup plus lent. Et depuis « Coming Home » on a sorti d'autres albums, dont un de reprises et où il y avait d'autres titres plus violents. Donc je pense qu'on a vraiment pris des mélodies Pop et des musiques plus rythmées et aggressives, en veillant à ce que cette musique soit plus aggressive ; et quand on a écrit l'album c'est ce qui sortait: une musique plus rythmée et moins lente que dans « Coming home ».

NFG France: Que pensez-vous du retour de Blink?
CB: je trouve ça génial, et je pense que ça devait arriver. Je me doutais bien que ça arriverait un jour. Tu vois, il n'y avait pas moyen pour +44 et Awa d'arriver devenir aussi grands que Blink 182, et je savais qu'à un moment donné le groupe se reformerait.

IG: J'aimerais beaucoup entendre à quoi ressemblent leurs nouveaux titres. Mais je pense que ça aurait été vraiment mieux si on avait fait leurs premières parties sur la dernière tournée de Blink (rires). On les aurait bien mieux soutenus.
Ils ont fait une tournée récemment aux Etats-Unis et ils ont choisi d'autres groupes pour leurs premières parties, mais il nous appelleront sans doute plus tard, pour nous emmener en Europe qui sait, voire même en France.

NFG France: Quels sont les groupes qui influencent votre musique en réalité?
CB: C'est une question difficile... Comme Ian l'a dit plus tôt, tu sais, avec les 5 personnes qui composent le groupe, chacun a des influences différentes. Pour ma part, je n'écoute pas trop les nouveautés du moment. J'écoute plutôt la musique que j'écoutais quand j'étais ado.

IG: Rien de ce que j'écoute n'influence réellement notre musique. De toute façon, je ne compose pas vraiment la musique de NFG. Si je le faisais, elle ressemblerait plus à celle de TAYLOR SWIFT (rires)

CB: Je peux te dire quelques-un des CD que j'écoute actuellement?

NFG France: oui, si tu veux
CB: J'aime bien le nouveau disque de Bayside, qui est vraiment bon. Et aussi un groupe appelé A DAY TO REMEMBER, que Chad notre guitariste a aidé en produisant leur album. Ils ont des bonnes chansons mais elles sont plus violentes. Une partie de leur musique est bien, et l'autre moins.

NFG France: S'il-vous-plaît, parlez-nous d'autres groupe à faire découvrir aux fans français de la communauté web NFG France?
CB: il y a aussi un autre bon groupe appelé FIREWORKS qui est aussi vraiment bon, et qui ont fait quelques bons concerts, comme Ian l'a dit.

NFG France: On aimerait en savoir plus sur BAYSIDE, car ils ne sont pas très connus chez nous?
IG: Ils viennent de New York. Ils ont fait une tournée avec nous aux Etats-Unis. Ils étaient chez Victory records pendant un moment, mais ils n'y sont plus.

CB: C'est un bon groupe. J'ai remarqué au-moins aux Etats-Unis que dans les concerts beaucoup de gens voulaient chanter chacune des paroles. Certaines de leurs chansons peuvent ne pas être aussi rapides que les nôtre mais tout le monde chante encore chaque parole. Donc je pense que beaucoup disent qu'ils ont de bonnes paroles, et aussi que leur musique est vraiment bonne. Je crois que la plupart de gens qui nous aiment aimeront sans doute aussi BAYSIDE.

NFG France: On a entendu dire que parfois durant les concerts, le chanteur de BAYSIDE faisait un duo avec Jordan.
CB: On l'a fait aux Etats-Unis oui, mais pas sur cette tournée. Je ne pense pas qu'ils le feront ici. Mais c'est OK car BAYSIDE est un bon groupe, et je crois que devriez aimer les découvrir sur scène ce soir.

NFG France: comment avez-vous choisi de partir en tournée avec des groupes comme BAYSIDE et SET YOUR GOALS?
IG: On a juste, euh, on a sélectionné des groupes avec qui on était amis; des groupes avec lesquels on s'entendait bien, des groupes dont la musique nous plaisait, et qui plaisent au public, pour qu'il vienne nombreux aux concerts. On ne veut pas vraiment faire de tournée avec des groupes que le public viendra voir, mais qu'on n'apprécie pas en tant qu'individus. Sinon, ce n'est pas marrant. Ce n'est pas marrant de traîner avec des gens qu'on n'apprécie pas. C'est pourquoi, nous avons essayé d'amener des groupes qui ont des membres sympas avec qui on aime bien traîner.
Parce que quand on est en tournée ensemble pendant des semaines, et qu'on les voit tous les jours et toute la journée, tu veux t'assurer qu'ils sont soient polis, comme des gens bien; hum hum

CB: Et BAYSIDE nous les connaissons depuis longtemps maintenant, car on les connaît depuis au moins 2 ou 3 ans, mais on n'avait jamais réussi à faire une tournée ensemble jusqu'à cette année. Donc avant de venir en tournée en Europe avec eux, on les connaissait déjà; Et c'est marrant d'avoir nos amis avec nous. Ce ne sont pas des gens qu'on ne connaît pas ou qu'on doit d'abord rencontrer.

NFG France: Avez-vous un groupe préféré avec lequel vous avez tourné?
CB: Je crois que ma tournée préférée était celle qu'on a faite avec Green Day. Et nous avons tourné avec eux aux Etats-Unis mais aussi en Europe, et c'était des concerts énormes. Ils étaient vraiment très gentils, et venaient nous voir et nous parler souvent bien qu'ils soient le plus grand groupe de tous les temps. C'était donc très sympa.

IG: A mon avis, euh, ce serait LESS THAN JAKE car tous ces gars sont barrés et qu'ils sont une bonne combinaison de potes.

NFG France: Et je pense que nous arrivons à la dernière question, mais vous n'avez peut-être pas eu assez de temps pour vous faire une idée sur notre pays. Qu'aimez-vous de la France?
CB: Eh bien, la dernière fois qu'on est venus en France... On y est venus probablement 6 fois. On est venus souvent ici mais je n'ai jamais pu aller tout voir de Paris, jusqu'à la dernière fois où l'on était ici. Et on a en fait vu la Tour Eiffel et Le Louvre et tous ces musées extraordinaires; et les crêpes (nourriture) et je me suis dit que c'était stupéfiant de voir tous ces trucs historiques.

NFG France: Enfin, pour terminer avec cette interview, pourriez-vous dire quelques mots aux membres de notre web communauté?
CB: Oui. (tous les deux font un signe de salut) A tout le monde ici en France, vous avez toujours été super avec nous. On vient ici depuis longtemps, hum, et même parfois en venant en Angleterre, on a veillé à jouer au-moins un spectacle en France, car vous êtes tous merveilleux. Alors merci infiniment pour votre soutien et nous espérons vous voir souvent à nos petits ou grands spectacles à travers toute la France. Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himynameisrony.canalblog.com
galinette01
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1285
Age : 32
Localisation : Caen
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.   Dim 22 Nov - 0:20

Bien sympa comme interview!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/galinette01
estelle182
NFG Noir
NFG Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 122
Age : 32
Localisation : Liège et France : Caen
Loisirs : concerts!!
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.   Lun 23 Nov - 7:32

cool Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Cyrus Bolooki et de Ian Grushka.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NFG France :: New Found Glory :: News :: Interviews NFG France-
Sauter vers: